Côtes d'Armor Viêt Nam, Bienvenue



   

   AU FIL DU MEKONG
Philippe Normand (March 2021)
Certains ont fait l'expérience,un peu difficile, en bateau, de descendre ou remonter le cours du Mékong; nous l'avons parcouru en longeant ses berges.
Le Mékong, des neiges du Tibet oriental, où il prend sa source, à la Mer de Chine, où il vient se jeter par un delta à 9 bouches ou 9 dragons,

parcourt 4200 kilomètres et irrigue six pays la Chine, la Birmanie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. C'est un des plus longs fleuves du Monde et le troisième d'Asie derrière les deux grands fleuves chinois le Yang Tse Kiang (fleuve bleu) et le Houang Ho (fleuve jaune par le loess qu'il transporte).
Mais par la force de son débit, le Mékong est le second fleuve d'Asie.
Grand voie fluviale tout s'y transporte.

Il peut être tour à tour, brutal et majestueux; hostile et bienfaisant.
Les crues sont renforcées par la multitude de bras, "arroyos", qui partent du fleuve et y reviennent,


créant de nombreuses îles dont certaines disparaissent avec la montée des eaux pour renaître à la décrue. Il est une artère vitale pour des millions de personnes qui de, avec, par le Mékong, redoutent ses crues brutales tout en les louant.

La crue inonde berges, jardins, maisons obligeant hommes et animaux à vivre pendant ce temps sur des barques; elle laisse derrière elle des morts, des sans-abris. Mais paradoxe, la crue laisse dans les rizières, les champs les alluvions nécessaires à la fertilisation du sol et aux futures récoltes.
Pour contrer ces crues les populations des berges construisent des maisons sur pilotis de la hauteur d'une crue maximale, ce qui est assez impressionnant.

Le matériau reste le bois, moins cher et surtout en cas de destruction, plus facile à refaire.
Ces populations voient dans le Mékong une "Mère des Eaux".
Les hommes pêchent

les femmes y lavent leur linge

les enfants y jouent; tous s'y lavent, puisent l'eau pour la cuisine et la boisson.
Au niveau de Cantho, des fermes piscicoles se sont développées, élevant le poisson "panga" ou le poisson-chat. La maison est construite sur une barge fixe.

Un petit jardin potager ceint la maison.
Au milieu de la maison, une trappe permet d'alimenter

des tonnes de poissons qui vivent sous la maison dans un bassin suspendu.
Mais Cantho situé dans le coeur du delta du Mékong offre une activité incontournable: le marché flottant.

C'est un marché flottant de grossistes qui sont sur des sampans chargés de légumes en tous genres, de fruits, d'oignons.

Chaque bateau est équipé d'une longue perche suspendue en hauteur au bout desquelles sont accrochés fruits ou légumes qui servent d'enseigne. Des commerçants en bateaux plus légers viennent au contact se ravitailler, après marchandage, de produits désirés. Le transbordement a lieu, chacun mettant la main à la pâte.

Au milieu de cette myriade de bateaux, de petites barges circulent.

Ce sont des marchandes, arc-bouées sur des rames qui viennent vendre bouteilles d'eau, bière, pain, soupes en passant de l'un à l'autre. Il faut se faufiler à travers tout cet encombrement calme au demeurant.
Assez près de Cantho, se trouve le jardin de cigognes de Bang Lang. C'est le plus grand jardin d'oiseaux du delta du Mékong. Il faut louer les services de bateliers aguerris du coin pour ne pas se perdre dans ce dédale marécageux où tout se ressemble.

Le paiement d'une modique somme va à l'entretien du jardin dans le respect d'un écosystème valorisé. Ce sont des milliers de cigognes qui nichent,

nidifient dans les arbres enchevêtrés. Mais il y a aussi des milliers d'oiseaux d'autres espèces.


Là on a un sentiment de paix, de détente, de bout du Monde car les Vietnamiens ont joué la carte d'un tourisme qui ne soit pas de masse.
A l'estuaire on débouche sur le Cap saint Jacques (Vung Tau)

ville balnéaire qui se développe et devient la plage des Saïgonnais depuis qu'une autoroute relie en deux heures les deux villes.

Elle est devenue une Riviera où se dressent des hôtels, bars, restaurants, boites de nuit le long de la plage et du port.
En amont, à la frontière du Cambodge, c'est la ville-frontière de Chau Doc étendue le long du Mékong et dominée par le Mont Sam, montagne sacrée qui attire de nombreux pèlerins. Ils viennent rendre un hommage à la reine du pays, une statue en grès, peinte, couverte de tissus chamarés.


Ce culte a des origines hindoues et khmères qui rappelle que le delta dépendait autrefois de l'Empire Khmer. Le sanctuaire de la pagode Tay An est assez kitsch et original gardé par deux éléphants dont un blanc.

La mère du Bouddha fit un songe: un éléphant blanc à six défenses lui apparut, après quoi elle mit au monde Siddhârta, le futur Bouddha. Au-dessus de la porte il y a sept serpents rappelant qu'un jour de tempête, Bouddha fut sauvé par un serpent, un naja qui a déployé son pavillon pour l'abriter.
Il ne vous reste plus qu'à embarquer sur le Mékong pour vous laisser bercer, le soir venu, sur les flots éclairés par la pleine lune, sous le chant strident des cigales à la tombée de la nuit,du coassement du crapaud-buffle, du plongeon de poissons inconnus, des cris des bateliers avertissant de leur passage.
Vous serez accompagnés à chaque arrêt par des enfants


qui vous proposeront de petits articles. Tous avec le sourire, leur seule richesse.
Vous pénétrez alors dans un autre temps, celui de la paix!

Réactions

Friday 26 March 2021 - 22:44:21 - Mme Bourgain Dominique
Merci pour ce superbe reportage !

Friday 26 March 2021 - 14:00:16 - M. Ngo-dinh-phu Quyen
Merci pour ce reportage d'une région que j'aime. J'aurai dû y revenir en ce printemps 2021... Il faut du temps pour découvrir ce delta aux multiples bras, pour parvenir aux lieux encore peu fréquentés des touristes. A chacun de mes voyages dans cette région, Marguerite Duras m'accompagne, me guide et m'inspire pour mes photos.

Thursday 25 March 2021 - 21:14:11 - Mme Vannier Tô nhi
Merci Mariphil, vos reportages nous font du bien, cela nous permet de nous évader!

Thursday 25 March 2021 - 10:17:32 - Mme Suriray Geneviève
Merci pour ce voyage qui réveille tant de très bons souvenirs pour moi

Thursday 25 March 2021 - 10:00:00 - Mme Bourgain Andrée
Que de beaux visages
MariePhil un grand grand merci pour vos reportages qui sont nettement plus efficaces que des antidépresseurs!!!!!!!
Après vous être identifié(e), vous pourrez réagir à cet article !



Contacter Côtes d'Armor Viêt Nam : contact@armor-vietnam.com