Côtes d'Armor Viêt Nam, Bienvenue



   

   LINH....UNE DESTINEE !
Philippe Normand (May 2021 maj:June 2021)
Prenez le temps de lire jusqu'au bout CE CONTE DE FEE !

Il était une fois une petite fille née à Vinh, le 15 Octobre 1992, l'année où Marie et moi posions, pour la première fois, le pied au Vietnam qui s'entrouvrait au tourisme individuel. Circulation sous haute surveillance !

A ce moment là naissait Linh.
Son papa était chef de chantier de construction. Il est actuellement chef d'une scierie dans la zone industrielle Nord de Vinh.
Sa maman tenait une boutique de matériel électrique au marché de Vinh, en retraite à ce jour.
Linh est l'aînée. Elle a un frère, 23 ans, qui travaille dans une entreprise de "design graphique".
Une petite soeur de 13 ans, élève au Collège de Cua Nam.

Ayant créé, avec d'autres amoureux du Vietnam, au sein de CAVN, la Commission Francophonie et Inter-Ecoles, nous arrivons, en Avril 2004, à Vinh avec notre 4ème délégation de 12 élèves du Collège Roger Vercel de Dinan afin de rencontrer, pendant 12 jours, leurs camarades du Collège Lê Mao jumelé avec Vercel depuis 1996.

Il nous reste cette image d'une petite fille, en uniforme : jupe plissée, courte, bleue indigo; chemisette blanche à son nom brodé à gauche sous celui du Collège; petit calot également bleu indigo; foulard noué à la mode des scouts, autour du cou, désignant une élève "pionnier".

Le français est dispensé, au Collège Lê Mao par deux professeurs, Tân et Hué.

Linh est, en 6ème d'une classe à option Français. Elle a entamé sa vie de francophone, par une vie déjà marquée.

En effet alors qu'elle n'avait que 4 ans, aidant sa maman à la cuisine, le réchaud à alcool explose.
La maman, enceinte de 7 mois, et Linh sont grièvement brûlées, au 3ème degré, au visage et sur le corps: " une bombe au napalm!" Transportées en urgence, d'abord à l'hôpital de Vinh : les médecins ne peuvent rien faire, ils n'en ont pas les moyens.
Le papa file avec elles, sur Hanoï, au Centre des grands brûlés: 300 km, 7 heures de route !! Ils traversent cette horrible nuit blanche, dans la souffrance et dans l'angoisse de ne pas arriver à temps !
4 heures du matin: ils sont à Hanoï.
Opération. Greffes de peau: visage, corps.
Hospitalisation pendant 6 mois.
Si la greffe de la maman prend bien. Pour Linh, il y a des complications, une surinfection, qui fait que la greffe prend mal.
Mais elles sortent enfin de l'hôpital et reprennent le cours normal de la vie.
""Moi et ma mère étions rétablies; nous étions en bonne santé. Nous sommes revenues à Vinh, avec des blessures. A l'époque je ne savais pas que ma vie allait être impactée. C'est en entrant à l'Ecole Maternelle que j'ai compris que je n'étais pas comme les autres: les amies m'appelaient "la cicatrisée", et les gens me demandaient ce que j'avais au visage!

Le lendemain de la rentrée en CP, je refusais de retourner à l'école. Je ne me souviens plus comment mes Parents ont réussi à me convaincre d'y retourner. J'ai alors grandi avec un énorme complexe d'infériorité, la peur de nouvelles rencontres, du regard des autres. Je détestais me faire prendre en photo, me regarder dans un miroir.
A 6 ans je suis entrée à l'école Cua Nam 1 et j'ai appris le français. J'aimais bien cette langue agréable à dire et à entendre. Mais en 2de année j'ai rencontré des difficultés et n'arrivais plus à suivre: la grammaire, le vocabulaire, les compréhensions écrites et orales étaient devenus complexes. A tel point que je postulais pour une classe anglaise.
Le destin m'attendait.
Ma candidature pour la classe anglaise a été refusée ! Mon seul choix était de rentrer en 6ème, à 11 ans, en 2003, au Collège Lê Mao, dans une classe "niveau débutant français".
Comme je n'étais pas tout à fait débutante, j'obtenais de bonnes notes qui me redonnaient motivation, assurance, espoir.
Toujours le destin.
En Septembre 2003, Marie Katel Hoff,la volontaire CAVN prend son poste au Centre de Francophonie.
Sa rencontre change radicalement ma vie. Grâce à ses encouragements, sa gentillesse, sa disponibilité, je progresse énormément en français.
Encore le destin.
Votre arrivée avec la délégation de jeunes collégiens de Vercel. Je peux communiquer en français avec vous. Dès lors, le français occupe toutes mes activités quotidiennes: cours, sorties, divertissements, et même le sommeil !""


En effet, notre mission, outre la rencontre d'élèves français avec des élèves vietnamiens, consiste à sélectionner une douzaine d'apprenants français (école, collèges, lycées).
Avec ses camarades francophones, Linh nous accompagne, comme cela a été prévu, en cette belle journée, jusqu'au tombeau de la maman de Ho Chi Minh, sur le Mont Dong Tranh. Une balade bucolique par un sentier qui monte et descend au milieu d'une forêt et de rochers.

Comme il y a 4 classes francophones à venir, cela fait du monde : 160 élèves et des professeurs.
La longue file indienne serpente, tranquillement, bavardant, chantonnant.
Durant tout le parcours, Linh ne quitte pas Marie "d'une semelle", lui donne constamment la main, cueille quelques fleurs qui poussent ça et là, pipelette, en français, avec elle, lui posant plein de questions.
Elle ne fait que sourire et dans ses yeux en amande, brille un éclat lumineux d'intelligence et d'envie de savoir.

De retour en France, nous la sélectionnons naturellement.

Ce n'est pas du goût du Directeur de Lê Mao.
-Linh, physiquement, n'est pas représentative du Vietnam !-
Nous tenons bon pour sa venue.
Nous recevons alors une lettre signée par des parents d'élèves qui va dans le sens des propos du Directeur.
Dans ce cas là, nous menaçons d'annuler toute la délégation vietnamienne à venir. Or, avec les élèves il y a 6 professeurs francophones.
Devant notre résistance, la délégation vient en Côtes d'Armor.. comptant parmi ses membres : Linh !

"" Le séjour à Dinan, 2005.
Je suis immergée dans une famille française et au Collège Roger Vercel, où je suis tous les cours de Laëtitia, ma correspondante.

Je consolide mon français, renforce mon expression orale, prends confiance de plus en plus en moi. De retour au Vietnam, je n'ai qu'une idée en tête : revenir en France pour mes études post-bac. Je suis déterminée !
A 15 ans, je réussis le concours sélectif d'entrée au Lycée Phan Boï Chau. Je suis prise en 2de dans la classe d'excellence.
A 17 ans je suis reçue au Bac francophone et je suis prise pour une Licence de Psychologie à Lille, ce que je souhaitais.

Le 4 Septembre 2010, mon aventure en France débute !
Ma première année est chaotique. Le manque d'accompagnement, l'éloignement de la famille, le choc culturel, la difficulté des études nouvelles pour moi, l'absence d'amies vietnamiennes, la gestion de l'argent, la pression de réussite, tout est nouveau et bouleversant. Un monde inconnu est à découvrir et demande beaucoup d'efforts.
A la fin de ma 1ère année de Psycho, je m'oriente vers un DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations).

Parallèlement à mes études, je me renseigne auprès de professionnels de santé, espérant trouver une solution pour ma peau, car je sais que la médecine française est réputée et peut réparer mes cicatrices.

Dans l'hiver 2011, à 18 ans, je rencontre le Docteur Louise Pasquesoone, au Service de Chirurgie Plastique et reconstructrice au CHU de Lille. Elle me propose un plan d'interventions, me spécifiant que ce sera long et coûteux. Opérée en trois fois avec des risques d'infection, d'échec, de rejet de la greffe et des cicatrices post-opératoires qui se rajouteraient aux originelles. "réfléchissez !".
Au bout d'un an de réflexion, de recherches personnelles sur ces opérations et les soins, je donne mon accord.
C'est durant cette année 2012 que nous nous retrouvons, Marie et toi, sur la toile; que nous nous rencontrons à Lille et que je fais connaissance de ta soeur, Marie. Nanou me réconfortera tout au long de mes futures épreuves. Je sens que je fais partie de sa famille.


Ma première intervention a lieu en Avril 2013.

En Septembre 2013, j'obtiens mon DUT et poursuis une Licence d'économie. Mais je m'aperçois que la dermatologie, la cosmétologie prennent, suite à mon intervention chirurgicale, une place prépondérante dans ma vie.
Aussi après avoir obtenu ma Licence en économie, je prépare sur deux ans un BTS cosmétique, très enrichissant professionnellement et personnellement.
Je participe à de nombreuses activités dans le domaine de la beauté, en particulier à l'élection de Miss France. J'ai le plaisir de maquiller Camille Cerf Miss France 2014.

En Février et Mai 2015, deux autres opérations, deux épreuves douloureuses mais qui se terminent par des résultats remarquables: mes cicatrices sont camouflées, rééducation, traitements post-opératoires, soins thérapeutiques. Ma mentalité change. J'apprends à développer ma beauté intérieure.

2015,alors que je porte mon support cervical de rééducation, je rencontre Jérôme. Je ne suis pas très sexy !

Je suis fière de dire qu'il a été attiré par autre chose que mon physique.
Depuis on écrit à deux une histoire d'amour.

Je découvre sa famille et encore plus la vie et la culture française


Après l'obtention de mon BTS en 2016, je comprends qu'il est nécessaire d'avoir un Bac + 5 pour atteindre les postes que je désire: devenir chef de produit dans le domaine de la cosmétique. Je poursuis alors mes études en vue d'un Master Marketing Vente.
La vie s'ouvre, avec Jérôme, sous un ciel bleu.


Durant l'été 2017, mes Parents viennent en France.

Je leur présente mon cadre de vie, Jérôme et sa famille. Et en Janvier 2018, je vais avec Jérôme au Vietnam, à Vinh, afin qu'il découvre lui aussi là où j'ai vécu et où vivent les miens.

En Avril 2018 dans le cadre du stage de fin de Master, je suis recrutée chez Shiseido, à Paris en tant que Assistante Marketing.
Jérôme retrouve un poste de trader dans une Banque à Paris où nous nous installons.
En Octobre 2019 je suis promue au poste de Chef de produit pour la marque Shiseido. J'ai de nombreuses personnes sous ma direction, et de grosses responsabilités.

A partir de là, je m'épanouis ! Et je sens que la France est devenue une partie de moi même. Je suis intégrée. Je m'y sens bien, comme chez moi.

CE PAYS M'AIME AUTANT QUE JE L'AIME. C'est pourquoi je dépose ma demande d'acquisition de la nationalité française en 2019.

En 2020, Jérôme et moi achetons un appartement à Boulogne Billancourt. Un bon début de vie conjugale.

Le 21 Mars 2021 : grande nouvelle ! Mon nom est publié dans le décret de naturalisation ! Avec plein d'émotions, de joie, de gratitude, je réalise que JE SUIS FRANCAISE ! J'en suis fière !

Mon destin avec la France est ficelé !
Linh"".


Réactions

Friday 04 June 2021 - 10:22:30 - M. Rubé Alain
TRES EMOUVANT COMMENTAIRE de toi notre ami PHILIPPE sur cet accident qui a marqué le début de vie de LINH et sa maman à ses côtés dans la préparation d'un repas familial!!!
QUELLE BELLE EVOLUTION de VIE et aussi PROFESSIONNELLE suite à ce triste évènement!!!
Très riche communicatiion par ces photos !!!!CAM ÖN PHILIPPE !!!!

ALAIN RUBE TAM BIET

Thursday 03 June 2021 - 09:21:06 - Mme - Berthelot
Merci Linh, Marie et Philippe de nous faire partager cette belle histoire, cette très belle rencontre.

Wednesday 02 June 2021 - 09:58:11 - Mme - Vannier
Quelle belle histoire! Que Linh est belle et déterminée !Elle a forgé son destin, nous lui souhaitons plein de bonheur et de réussite à venir. Merci à Philippe et Marie d’avoir croisé son chemin et d’avoir influencé un peu son destin. Merveilleuse rencontre franco-vietnamienne.

Tuesday 01 June 2021 - 22:43:37 - Mme - Vattement
Superbe histoire,beau parcours de vie, une leçon de courage et de volonté face à un obstavle qui paraissait insurmontable,une blessure physique suscitant moquerie et rejet.Bravo Linh pour avoir lutté et gagné,c'est admirable et vraiment digne de respect!Bravo aussi Mariphil pour votre obstination à sauvegarder la dignité de Linh. Vous n'avez pas cédé et vous avez formidablement aidé Linh.Nous sommes heureux de faire partie de vos amis.



Tuesday 01 June 2021 - 17:13:39 - Mme - Salanson
je me souviens de cette jeune fille discrète à Vercel. A l'aide de sa force intérieure, la bienveillance de beaucoup, elle a su se frayer le chemin dans la vie , sa vie... Merci de ce récit Marie et Philippe ;

Tuesday 01 June 2021 - 15:42:40 - Mme - Chevalier
BRAVO !! Une magnifique réussite tant sur le plan personnel que professionnel. Bon... il ne manque plus que le biopic à Hollywood !

Tuesday 01 June 2021 - 14:45:11 - M. Ngo-dinh-phu Quyen
Emouvant témoignage !

Après vous être identifié(e), vous pourrez réagir à cet article !



Contacter Côtes d'Armor Viêt Nam : contact@armor-vietnam.com