Côtes d'Armor Viêt Nam, Bienvenue



   

CHRONIQUE COVID A SAÏGON PAR MAÏ THAO
Philippe Normand (18 July 2021)
Bonjour à vous,
Comme chaque fin de semaine, Maï Thao, notre 1ère filleule née dans une famille non francophone en 1987, francophone et francophile ayant étudié le Français à l'IDECAF de Saïgon, transformée en journaliste locale, écrit ses impressions sur la situation Covid à HCM.
Je vous les livre tel qu'elle écrit. Bonne lecture.
Bonnes vacances en prudenciel!!

""Bonjour,
Encore une semaine passée, une semaine avec la campagne de verrouillage dans toute la ville, mais la situation épidémique ne montre toujours aucun signe de ralentissement, mais encore pire.
Si au cours des derniers jours consécutifs, le nombre de nouvelles personnes infectées détectées dans la ville a toujours été de 2 000/jour, alors aujourd'hui, Ho Chi Minh-Ville compte 1 300 nouvelles infections sur un total de 1 900 infections dans tout le pays.
Il n'y a pas eu un jour de cette semaine où le nombre quotidien de personnes infectées est inférieur ou égal à celui de la semaine dernière. Cela a conduit les dirigeants de la ville à réfléchir à des mesures plus strictes et plus drastiques.
Durant cette semaine, la humeur de la grande majorité des habitants de la ville, y compris nous, a fluctué comme des vagues selon les ordres émis, selon des rumeurs qui se sont propagées à une vitesse vertigineuse. Tous les marchés traditionnels sont fermés, les supermarchés ne répondent pas aux besoins, les gens vont chercher, tumultueusement, de la nourriture de toutes les manières, les prix montent aussi en flèche, un vrai chaos.
La semaine dernière, nous avons commandé des légumes en ligne, 25 euros pour quelques épinards, quelques radis, asperges, patate douce et un maïs, dont près de la moitié ont été pourris, trop cher non ? Nous ne retournerons certainement plus dans ce magasin. L'important est que tout le monde ne commande pas en ligne, beaucoup de gens sont venus au "marché noir" pour acheter de la nourriture directement, parce que c'est plus sûr, plus rapide.
Cela m'a fait réfléchir.
Pourquoi les Vietnamiens aiment, ou plutôt pourquoi ont-ils toujours tendance à créer des troubles ? Il est clair que les vendeurs profitent de la situation pour faire des profits et que les acheteurs prennent tous les risques pour avoir de la nourriture par le biais de diverses sources informelles et non sures. Voyez-vous que le comportement des Vietnamiens face aux situations d'urgence est similaire au comportement des Chinois et il est différent de celui des Japonais ? Est-ce le résultat de 1000 ans de domination chinoise ? Ou est-ce une manifestation de la frustration des gens envers les autorités ? Ou le processus d’auto-apprentissage de chaque Vietnamien est-il encore trop faible ? Je ne veux juger personne, surtout dans des moments comme celui-ci où "la faim amène le loup au bercail". Une macro-histoire ne peut pas être résolue en 1 à 2 jours, non ?
Les petites et moyennes entreprises, si elles ne peuvent pas organiser un endroit favorable pour que les travailleurs puissent travailler et se reposer longtemps dans l'entreprise, sont obligées de suspendre temporairement leurs activités. Et en centre-ville, où "un pouce de terre vaut un pouce d'or", combien d'entreprises peuvent répondre à cette exigence ? Et ainsi, près de 90 % des entreprises de la ville doivent laisser les travailleurs télé-travailler ou rester à la maison pour se reposer pendant cette période. Cécile et Khanh (la femme de Vinh Thuy, mon frère) étaient donc à la maison.
Ce matin, mon quartier était isolé par des clôtures en fil de fer barbelé et des banderoles rouges d'avertissement. Vous souvenez-vous de la petite ruelle menant à notre maison ? Ce matin, les deux extrémités de la ruelle étaient bloquées par deux murs de barbelés. En voyant des gens équipés d'équipement de protection de la tête aux pieds ériger des clôtures en fil de fer barbelé autour du bloc de maisons, j'avais l'impression d'être un criminel enfermé dans une prison fédérale comme dans les films. Ce ne serait pas vrai de dire que j'avais peur, tout semblait aller bien, je ne ressentais rien, mais une chose était vrai, je ne pouvais pas me concentrer pendant toute la journée. Je ne peux pas définir ce que c'est, je ne sais pas comment je suis à l'intérieur.
Cette ruelle n'a qu'une dizaine de maisons, mais il y a 4 maisons ayant des personnes positives pour le covid. Quant à notre famille, nous ne savons pas quand viendra notre tour. Quand autour de nous, tout près, il y a des personnes infectées, surtout que la quantité de vaccin ne satisfait pas à la demande, nous sommes dans un état "accrocher le poids sur un seul cheveu". Vinh Thuy est dans l'entreprise depuis une semaine, je ne sais pas si avec cette situation de verrouillage, il pourra rentrer à la maison le week-end prochain.
Mes parents se sont inscrits pour se faire vacciner, selon la catégorie des personnes de plus de 65 ans, mais il n'y a pas encore de date de vaccination. Mais moi et mes frère et sœurs ne sont pas sur la liste des priorités, il faut donc attendre longtemps avant que nous puissions être vaccinés.
J'ai reçu l'ordinateur. Savez-vous comment ? En donnant un petit pot-de-vin. Vous voyez, ici, l'argent est la chose la plus puissante. Je travaille depuis le début de cette semaine, beh...un tas de travail comme une montagne. Je pense qu'il faudra trois semaines pour rattraper le volume "oublié" pendant deux mois. Actuellement, j’ai environ 30 minutes en début de journée pour pratiquer quelques mouvements, respirer l'air frais, prendre l'oxygène, et environ 1 heure pour la lecture le soir, donc au moins j'ai encore quelques moments personnels dans cette période plutôt stressante. Comme ce soir, si je ne vous écrivais pas, je bouquinerais.
Il est tard maintenant, je finis la lettre. A bientôt. Bisous.""





Réactions

Tuesday 20 July 2021 - 22:09:28 - Mlle Vattement Claire
Superbe chronique précise sur la situation actuelle au Vietnam et riche d'une fine analyse sur le comportement d'un peuple( "Est-ce le résultat de 1000 ans de domination chinoise ?"). En tout cas ce texte est très instructif et fait preuve d'une grande maturité d'esprit et de profondeur morale. Merci et Bravo Maï Thao ! Véronique et Jean de Dinan
Après vous être identifié(e), vous pourrez réagir à cet article !



Contacter Côtes d'Armor Viêt Nam : contact@armor-vietnam.com


Saviez vous que vous pouviez soutenir votre association en utilisant
le moteur de recherche solidaire LILO ?
C'est un moteur de recherche français qui ne vous piste pas !
Au fur et à mesure de vos recherche sur ce moteur, vous accumulez des gouttes.
Elles seront ensuite transformées en apport financier pour votre association !



Allez y, c'est gratuit !
Si vous désirez monter votre propre projet, n'hésitez pas à me contacter par mail à jacques@taigas.com.
Dans le cas contraire, Côtes d'Armor Viêt Nam sera heureuse que vous lui confiez vos gouttes ;)
Vous trouverez son projet ici : Côtes d'Armor Viêt Nam sur LILO